4 questions à se poser avant de bâtir sa stratégie social-media

DOCUMENTATION GRATUITE

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

> Blog > 4 questions à se poser avant de bâtir sa stratégie social-media

Avant d’inscrire votre entreprise sur les réseaux sociaux, il est nécessaire de bien définir votre stratégie social media, en vous posant les bonnes questions. En effet, chaque plateforme répond à des besoins spécifiques, s’adresse à une cible différente et doit faire l’objet d’une ligne éditoriale parfaitement étudiée. Voici 4 questions qui vous aideront à choisir les réseaux sociaux les mieux adaptés à votre activité et à vos objectifs !

1.  Quelle est ma cible de clientèle ?

Le premier pas consiste à établir le profil type de votre clientèle. Est-ce que vous vous adressez à des particuliers ou des professionnels ? Des adolescents ou des adultes ? Des hommes ou des femmes ?

Cette question est importante, car tous les réseaux sociaux ne sont pas égaux face à la population. Si Facebook est le plus fédérateur, il a surtout un impact dans les relations B to C et un cœur de cible entre 18 et 29 ans.

Twitter est le plus hétéroclite en matière de profils. Il rassemble aussi bien des adolescents, que des adultes. En tant que média d’information, il regroupe aussi beaucoup de travailleurs et de professionnels, qui cherchent à s’informer sur l’actualité ou sur un marché bien précis.

Google + a longtemps été accusé d’être peuplé de geeks ou féru de nouvelles technologies. Or, la plateforme intègre de plus en plus une synergie entre ses autres services (Youtube, Google Maps, Gmail), ce qui en fait un outil à fort potentiel pour les commerces locaux, les entreprises, mais aussi les particuliers qui utilisent régulièrement les différents services de Google. Il reste donc un réseau social à surveiller et à étudier pour votre stratégie social media.

Linkedin et Viadeo sont les réseaux sociaux professionnels par excellence ! Ils ont pour vocation de connecter les cadres, dirigeants et chefs d’entreprise. Bien entendu, il y a aussi des profils « particuliers », néanmoins, ce sont surtout des personnes recherchant du travail ou qui souhaitent élargir leur carnet d’adresse pour leurs projets futurs. Les connexions restent donc essentiellement centrées dans le domaine professionnel.

Les réseaux sociaux de l’image, Pinterest et Instagram, attirent davantage les femmes, entre 18 et 35 ans. Les secteurs les plus prisés sont évidemment ceux avec un fort potentiel visuel, tels que les entreprises du voyage, les marques de mode ou de décoration.

C’est en ciblant précisément votre clientèle que vous pourrez utiliser le média avec le plus fort impact.

Par exemple, les marques pour enfants comme Good Goût ou Vertbaudet communiquent énormément sur Facebook, avec succès. C’est normal, puisqu’elles s’adressent aux parents qui ont une forte présence sur ce réseau social.

1

 

À l’inverse, la société de transport Norbert Dentressangle a une activité B to B et trouve davantage d’intérêt à animer une page sur Linkedin.

2

 

Enfin, un restaurant se servira des avantages de Google + Local pour faire connaître son établissement auprès d’une clientèle locale. En effet, grâce son intégration avec Google Maps, le réseau social fait ressortir ses pages dans les résultats de recherches géolocalisées. Avec Google Plus, un commerce de proximité bénéficie d’une visibilité supplémentaire et d’une page professionnelle, avec coordonnées, photos et avis de consommateurs.

3

 

2. Quels sont mes objectifs ?

Une présence sur les réseaux sociaux demande du temps et de l’énergie. Si vous créez des comptes et pages uniquement pour faire comme tout le monde, vous allez vous fatiguer et n’avoir aucun retour sur investissement. Une stratégie social media doit obéir à des objectifs. C’est en déterminant pourquoi vous souhaitez être sur les réseaux sociaux que vous allez pouvoir choisir la plateforme adéquate, déterminer le temps à passer sur le community management et analyser les retombées.

Les réseaux sociaux restent une véritable opportunité de gérer votre image, d’augmenter votre notoriété, d’accroître vos ventes, de fidéliser vos consommateurs, de proposer un service client réactif, de générer davantage de trafic qualifié sur votre site ou de recruter de nouveaux collaborateurs. Vous pouvez avoir autant d’objectifs que vous le souhaitez, il faudra alors trouver comment répondre à chacun d’eux.

Si nous prenons l’exemple de La Redoute, c’est une marque connue, dont l’image et la réputation ne sont plus à faire. Ils communiquent sur plusieurs plateformes, mais ils ont aussi choisi Pinterest. Pourquoi ? Parce que l’objectif premier d’un e-commerce reste toujours de vendre. Or, dans le secteur de la mode, les visuels ont une importance capitale. Il faut des photos qui incitent l’internaute à acheter. Pinterest renforce cet aspect et permet à La Redoute de diffuser ses nouvelles collections à ses abonnés, grâce à des visuels qualitatifs et impactants. Les utilisateurs reçoivent directement les images dans leur fil, au lieu d’un lien sur lequel il faudra cliquer pour voir l’image. L’impact est beaucoup plus fort ainsi.

4

 

Pour remplir un objectif d’augmentation de la notoriété ou de la visibilité d’un produit. Il peut être intéressant de se diriger vers les réseaux sociaux qui possèdent une régie publicitaire. C’est notamment le cas de Twitter, Facebook et Linkedin. Par ailleurs, chaque réseau social permet un ciblage précis de votre audience, grâce à des critères géographiques, démographiques, sociaux ou professionnels.

Par exemple, Blédina est très connu, mais peut-être que son site « Idées de maman » l’est moins. Pour le promouvoir, la marque choisit donc de faire de la publicité sur Facebook où son cœur de cible se trouve.

55

 

Spécialisé dans les logiciels CRM, Salesforce s’adresse uniquement aux entreprises et professionnels et a donc choisi de faire sa publicité sur Linkedin.

6

 

Pour ce qui concerne la gestion du service après-vente, SFR a fait le choix de Twitter. Ce réseau social se prête particulièrement bien à l’exercice grâce à son aspect spontané, qui encourage et facilite le dialogue entre les marques et les consommateurs.

7

 

3. À quelle fréquence puis-je publier du contenu ?

Lorsque vous vous lancez dans une stratégie sur les réseaux sociaux, il est essentiel de tenir compte du temps que cela va vous prendre. Il faut créer du contenu (articles de blog, visuels, infographies, vidéos…) à diffuser ensuite sur ces médias. Il est également nécessaire de faire une curation afin de ne pas lasser vos abonnés et surtout de démontrer que vous vous intéressez à votre marché.

Avant de vouloir créer des comptes partout, pour espérer une plus grande visibilité, vous devez tenir compte de votre capacité de production et surtout du temps alloué à la gestion des réseaux sociaux. Allez-vous confier cette tâche en interne, à une personne du service communication ? Préférez-vous faire appel à un community manager freelance à plein temps ou à temps partiel ?

Il y a aussi l’environnement de votre secteur qui doit être étudié. Certaines activités auront sans cesse des nouveautés sur lesquelles communiquer, ainsi qu’un marché en constante évolution qui leur fournira du contenu quotidien. C’est le cas par exemple de Spartoo. L’univers de la mode change régulièrement, c’est un monde où les nouvelles informations fleurissent chaque jour (tutoriel, test de produits, idées de tenue, événements, etc). Par ailleurs, l’entreprise référence des milliers de produits sur sa boutique en ligne, elle peut donc communiquer chaque jour sur une autre collection et surtout diversifier ses contenus sur plusieurs réseaux sociaux.

8

 

Si vous avez moins de contenu à publier, soit par manque de temps, soit par manque de renouvellement d’actualité, alors il est important de se consacrer à un ou deux réseaux sociaux au maximum. Mieux vaut un ou deux comptes régulièrement animés que des pages vides, qui donneront une mauvaise image de votre entreprise. En effet, les internautes risquent d’associer ce manque d’activité à un manque de communication et donc à un service client inefficace. Pire encore, ils peuvent s’imaginer que l’entreprise n’existe plus.

Pour avoir une stratégie social media parfaitement efficiente, il faut donc tenir compte de votre capacité à publier régulièrement.

4. Quel(s) type(s) de contenu puis-je publier ?

Cette question est étroitement liée à la précédente. Selon la nature de votre activité, vous aurez différents contenus à votre portée : photos, articles de blog, articles d’actualité, infographies, vidéos, guides d’achat, tutoriels…

Bien sûr, ces types de contenu vont aussi dépendre du temps alloué au Community Management.

Voici donc un « catalogue » des réseaux sociaux les plus populaires, avec le type de contenu qui s’y diffuse le mieux.

 

Facebook : média axé sur le divertissement

Facebook est un réseau social du quotidien, consulté avant d’aller au travail ou en rentrant de l’école. Le contenu diffusé est souvent créatif et en rapport direct avec la marque. Ce média se prête bien aux campagnes un peu humoristiques ou à la diffusion d’articles de blog. Dragibus mise particulièrement sur le côté créatif et amusant, avec des campagnes originales, qui ne manqueront pas de toucher son cœur de cible : les jeunes.

9

 

Twitter : média axé sur l’information

Twitter regroupe aussi bien des particuliers que des professionnels. Il a cette particularité d’être dans l’instantanéité et la réactivité. Il se prête essentiellement à la diffusion de contenu informatif, tels que des articles de presse ou ceux de votre blog. Prenons l’exemple d’Alerti qui diffuse des informations venant d’autres sites, en rapport avec son secteur d’activité (le marketing digital).

10

 

Google + : média qui se cherche, à mi-chemin entre l’information et le divertissement

Google + mélange un peu les genres. Il y a du contenu informatif, mais aussi des publications plus drôles à base de gif ou de photos humoristiques. Pour une marque, les deux derniers sont à manier avec précaution. Le mieux est de faire un compromis entre les deux. Par exemple, en plus de leurs nouvelles collections et de leurs promotions, les 3 Suisses publie un test pour se détendre, destiné à son cœur de cible : les femmes.

11

 

Pinterest & Instagram : médias visuels avec un impact cognitif et affectif

Pinterest et Instagram se distinguent et misent tout sur l’image. Ils sont vivement recommandés pour les entreprises dont les visuels influent sur les ventes. C’est le cas notamment de la mode, de la décoration ou du voyage.

Voilà pourquoi l’agence Havas Voyage mise sur son compte Pinterest pour faire rêver ses (potentiels) clients et les inciter à partir en vacances.

12

 

L’image est aussi un moyen de faire partager les coulisses d’un événement ou d’une entreprise, comme le fait Virgin Radio sur son compte Instagram.

 

13

 

YouTube : le roi de la vidéo

Si vous avez la possibilité de créer des vidéos, que ce soit pour partager des tutoriels, faire des reportages, créer des clips publicitaires, une chaîne Youtube peut vous permettre d’augmenter votre visibilité. Sephora l’a bien compris et propose une chaîne avec de nombreuses astuces pour apprendre à se maquiller avec ses produits.

14

 

Maintenant que vous connaissez les 4 questions fondamentales de la construction d’une stratégie social media, vous pouvez choisir les réseaux sociaux les plus adaptés à votre activité. Ce qu’il est important de retenir, c’est qu’une telle stratégie demande une réflexion préalable sur vos attentes, l’environnement de votre entreprise et votre capacité de production de contenu. En déterminant précisément tous ces éléments, vous vous assurez une stratégie efficiente, qui remplira tous vos objectifs.

Clément Pellerin

Mots clés associés: , , ,

L'avis de nos élèves : Esecad

4.3/5 sur 20 avis
Accès facile au exercices, personnel très disponible. Très bonne solution pour moi qui ne peut plus fréquenter un établissement scolaire cla...
colmant
Je débute mais il semblerait que ce soit une bonne formation, bien qu'un peu long le temps d'attente de correction des devoirs....
orlane
Les cours dont détaillés. Pratiques. Devoirs corrigés en 1 semaine. Manque cours video pour appuyer certains cours plus compliqué...
moi
Depuis le 26 Juin, j'ai commencé mes cours avec ESECAD et je suis vraiment satisfait.
Je commence avec 12 de moyennes générales.
Que...
guillaume