Comment les réseaux sociaux ont aidé à faire connaitre mon livre pour célibataire !

DOCUMENTATION GRATUITE

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

> Formation Web > Community Manager > Comment les réseaux sociaux ont aidé à faire connaitre mon livre pour célibataire !

Quand j’ai réfléchi à la manière dont j’allais promouvoir mon nouveau livre « célibataire ? Faut pas t’en faire », il est apparu clairement que je passerai par les réseaux sociaux. Leur essence même, à savoir la proximité, les rend particulièrement pertinents et notamment Facebook, que j’affectionne…

Le réseau, le cœur

J’ai commencé à parler autour de mon livre pour célibataire environ 6 mois avant sa sortie. J’ai tenté de créer un « teasing », en diffusant au fur et à mesure des extraits en avant-première. Il me semblait important que les gens qui suivaient la page sachent de quoi parle le livre mais surtout découvrent mon style « déglingué » qui peut sembler déconcertant au premier abord.
Aussi, j’ai tenté de montrer l’évolution de mon livre vue de l’intérieur, avec mes doutes, mes interrogations…Là encore, mes amis et mon réseau Facebook ont été redoutablement efficaces.
D’abord, du point de vue du soutien reçu : je me suis littéralement nourrie de la bienveillance ambiante pour avancer. C’est trivial évidement, et certainement un peu naïf, mais je reste persuadée que les gens qui croient en nos projets sont des moteurs puissants nous menant à bon port ! J’ai reçu des encouragements dans mes moments de doutes, beaucoup de choses positives sur lesquelles je me suis appuyée pour aller de l’avant.
Ensuite, d’un point de vue pragmatique : j’ai monté un groupe secret sur Facebook afin de discuter en toute liberté du sujet de mon nouveau livre pour célibataire « célibataire ? Faut pas t’en faire ! ». Les participants ont ainsi pu, en toute discrétion, me raconter leurs déboires sentimentaux, leurs anecdotes. C’était capital pour mon récit, puisqu’il est en fait un patchwork de témoignages vécus. Ce tissu fondamental, cette matière pour travailler, je la dois en partie aux gens qui m’ont fait confiance et ont eu la générosité de me raconter leurs aventures.

Une fois la sortie de mon livre pour célibataire arrivée…

Là encore j’ai joué la carte des réseaux sociaux. Demandé aux lecteurs de m’envoyer leurs selfies avec le livre. Recueilli les premiers avis sur mon ouvrage. Constaté que mes amis partageaient bien l’information. Organisé un premier concours pour le faire gagner.

celibataire_faut_pas_ten-faire
Facebook convient bien à ce que je recherche : un moment de complicité avec les lecteurs, un peu comme si nous étions ensemble en train de boire un café. Je compte bien continuer à faire connaître mes livres via ce canal de communication, aussi longtemps que la bienveillance primera.

Alexandra Le Dauphin

Mots clés associés:

L'avis de nos élèves : Esecad

4.3/5 sur 54 avis
Inscription simple, début de formation intéressant, il faut s'adapter au délai de correction des devoirs mais les différents services sont à...
anne
Le système de l'ESECAD fonctionne parfaitement, en tant que candidat nous savons où nous allons et à quel rythme nous avançons.
L'écol...
s
Très bien, service impeccable, soigneux et attentif. Je recommande !...
ali
j'ai une bonne appréciation ceci dit je viens a peine de commencer mais ça me plais je métrise petit a petit le fonctionnement du logiciel qui...
claude

Autres articles du Blog :