Ecosia : une recherche, un arbre replanté

DOCUMENTATION GRATUITE

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

> Blog > Ecosia : une recherche, un arbre replanté

Mentionner l’existence de ces moteurs de recherche tels que Google, Bing, Yahoo ! et même Qwant ne vous étonne pas (et surtout Qwant sur lequel nous avons fait un article précédemment). Mais si l’on parle d’Ecosia, des grimaces sont susceptibles d’apparaître sur votre visage car bien moins connu. Ecosia appartient à la section des moteurs dits « écolos » et a la particularité de replanter des arbres à chaque recherche sur le Net et bien plus…

Un moteur de recherche qui veut du bien aux forêts

Ecosia ne déroge pas à la règle avec la présence de liens publicitaires (EcoLinks et EcoAds) qui, à chaque clic, génère un pourcentage lors d’un achat sur un site partenaire. La suite est plus intéressante : Ecosia reverse 80 % de ses bénéfices à ses projets de reforestation à Burkina Faso, Tanzanie, Madagascar, Indonésie, Nicaragua et Pérou. Les 20% restants permettent de compenser les émissions de CO 2 et de rémunérer les acteurs du projet.
Car en plus de la reforestation, l’entreprise est sensible aux conséquences de sa propre activité et a choisi cette compensation carbone. Le fondateur d’Ecosia, Christian Kroll, entend « neutraliser les émissions de CO2 de toute l’entreprise. Cela inclut les émissions causées par les recherches de nos utilisateurs » car chaque requête sur Internet correspond à environ 10 grammes de CO 2 émis.

Caritatif mais pas seulement

Lancée en 2010, avec 7 500 000 requêtes par semaine via ses 2,5 millions d’utilisateurs dans le monde, Ecosia commence tout juste à se faire une place dans la cour des grands. Elle ne détrône pas le géant Google (faisant dans les 3,5 milliards de requêtes par jour) mais sa recherche sous Bing donne des résultats convaincants. Ces quelques millions d’utilisateurs ont permis de replanter 6,7 millions d’arbres.
Traduit en 28 langues pour s’étendre au-delà des frontières européennes, sa progression n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. Cette initiative n’est pas isolée, d’autres comme Lilo ou encore Ecogine ont également emboîté le pas.
Il est toujours bon de se dire que les (r)évolutions ne sont pas seulement technologiques. Certaines sont également écologiques et humaines, et c’est tant mieux.

@Romlevava

Mots clés associés:

L'avis de nos élèves : Esecad

4.3/5 sur 67 avis
Une école prestigieuse et chaleureuse, un accompagnement au delà de toute attente il y'a un suivis constant ,je trouve ça rassurant et motivan...
mathieu
Très bonne école, accueil excellent, de bons renseignements et une bonne écoute. Je recommande !...
claire
Je débute mais il semblerait que ce soit une bonne formation, bien qu'un peu long le temps d'attente de correction des devoirs....
orlane
Très bien structurée...
benjamin

Autres articles du Blog :